Désenchantée - 1991

Désenchantée, un clip dur qui ne finit pas (toujours) bien

Dans un camp gardé par des allemands en Hongrie, Mylène entre en tant que prisonnière. Elle subit le bizutage habituel, des molestations des autres détenus : des boules de neige, des pierres et lui donnent des coups de pied. Un garde la relève et la mène dans une grande chambre sombre et sale. Assise sur son lit, Mylène fume une cigarette en compagnie d'un enfant.
Dans la scène suivante, les deux nouveaux amis transportent de lourds sacs, sous l'œil des allemands. L'enfant, épuisé, tombe à terre. Il est humilié par les coups. Puis l’heure de la cantine à sonner ! On retrouve Mylène et les autres prisonniers à table.
Mylène profite de cet accalmie pour organiser une rebelion ! Elle se lève et renverse son breuvage pour se diriger vers la garde qui lui donnera une gifle. Mylène, grande rebelle, monte sur les tables, arrache les planches des fenêtres. Les autres prisonniers suivent le pas, jettent leur nourriture et tapent sur la table à l'aide de leur cuillère. Une bagarre générale commence alors et les prisonniers se déchainent sur les gardes. Ils s'échappent du camp, mitraillette en main, feu sur les soldats, et courent dans la neige.
Sorti du camp, ils se retrouvent vers le néant béant : un désert de neige. Ils marchent alors vers l'inconnu…

Les préparatifs et les repérages ont débutés dès le mois de janvier 1991. Mylène arrive deux jours avant le tournage. Le lieu du clip est en fait une usine désaffectée près de Budapest. Elle profitera de ce séjour en Hongrie pour y tourner aussi le clip de Regrets.
Il existe notamment une version plus optimiste de ce clip, en effet celui-ci se termine sur les images des prisonniers joyeux face aux soldats.


Fiche technique
Réalisateur : Laurent Boutonnat
Budget : environ 240 000 €
Tournage : Budapest (Hongrie)
Durée : 10'12