Libertine - 1986

Libertine, une Mylène rousse pour un clip sans limite

Le clip commence par Mylène Farmer, (en rousse pour la 1ère fois) avec un long revolver marchant dans l'herbe. Elle est en plein duel avec un homme. Les armes sont pointées. C'est Mylène qui tire en premier et atteint l'homme. La maitresse de cet l'homme, le rejoint et regarde avec méfiance, Mylène s'éloigner. On la retrouve dans un château prenant un bain avec deux autres femmes. Ces images donneront le ton ; ce clip sera libertin.
Mylène Farmer arrive ensuite dans une salle en fête pour y jouer au carte. Elle reçoit un mot par un homme. Mylène et lui se lèvent et se dirigent vers une chambre… pour faire un Monopoly… ah non ! C’est bien entendu pour se livrer aux jeux du libertinage.
Après ces ébats, libertine revient dans la salle toujours aussi animée. La récente veuve s’approche de Mylène pour la provoquer et venger la mort de son amant tué en début de clip. Les deux femmes se battront. Ce combat filmé au ralentit nous offre de très belles images. Mylène profitera d’une inattention pour fuir avec son nouvel aman ; à cheval mais sa rivale et la cavalerie tirent sans hésitation sur Mylène et son compagnon qui tombent de cheval et meurent le visage couvert de sang.
Le budget du clip n’excèdera pas les 76 000 euros… Rien que ça... Un faible butin pour un tel clip. D’ailleurs, par économie, certains figurants étaient des secrétaires de la société de production qui ont participé de manière totalement bénévole.

C’est Sophie Tellier qui incarne le rôle de la rivale. Sophie sera contactée par Mylène pour devenir son "coach" et ainsi travailler le maintien et la gestuelle pour les passages télévisuels. Sophie Tellier sera aussi dans les clips de Tristana et Pourvu qu’elles soient douces. Elle aidera aussi Mylène à la création de chorégraphie et dansera sur scène de la tournée en 1989.
Le clip est diffusé en télévision mais rarement en version longue (il commence après le duel, et se termine lorsque Mylène quitte le salon).


Fiche technique
Réalisateur : Laurent Boutonnat
Budget : environ 76 000 €
Tournage : Château de Ferrières et Château de Brou (Seine et Marne)
Durée : 10'53