Maman à tort - 1984

Maman a tort, premier clip : un OVNI Farmer

Mylène Farmer, vêtue d'une nuisette translucide, apparaît sur un fond étoilé, peu après le début du vidéo-clip, qui présente successivement un portrait de Sigmund Freud et de Marie Curie. Elle est ensuite accompagnée de trois enfants, vêtus chacun d'un pyjama, qui brandissent des pancartes où est inscrit le titre du morceau, à la manière de manifestants.
Les images de Mylène Farmer alternent avec des séquences où elle sautille, où se retrouve assise aux côtés d'un mannequin qui porte sa nuisette. Le tout devant sa mère téduit à l'impuissance.
Elle finit par être décapitée et dévorée par les trois autres protagonistes attablés, alors que l'on peut voir dans une autre séquence son visage couvert de larmes. Le vidéo-clip s'achève sur le portrait de Sigmund Freud. Autant dire que ce clip est pour le moins très surprenant.

Malgré son petit budget (5000 francs / 750€) il a contribué au démarrage de la carrière de Mylène Farmer.
Il faut pourtant faire remarquer que le vidéo-clip initialement prévu par Laurent Boutonnat est fondé sur un scénario tout autre ; ce dernier, impressionné par les réalisations de Michael Jackson en la matière, veut réaliser une vidéo à gros budget et désire y mettre en scène une jeune fille internée dans un hôpital psychiatrique, étroitement surveillée par des nonnes qui l'acculent au suicide.
Laurent prévoyait un clip d'une durée de 10 minutes, tourné en cinémascope Noir et Blanc.
Toutefois, RCA refuse d'accorder les crédits demandés par le jeune cinéaste et juge le scénario trop choquant ; la maison de disques lui accorde un budget de 5 000 francs. Le clip final est tourné aux studios Sets, à Stains, en Seine-Saint-Denis, et a notamment recours à la technique de l'incrustation sur un fond bleu.


Fiche technique
Réalisateur : Laurent Boutonnat
Budget : environ 750 € (considéré longtemps comme l'un des clips les moins cher)
Tournage : Studios Sets à Stains (Seine-Saint- Denis)
Durée : 03'50