Pourvu qu'elles soient douces - 1988

Pourvu qu'elles soient douces ou Libertine II, "It's a boy"

"Moteur on tourne", oui on tourne car le clip Pourvu qu’elles soient douces, troisième single extrait de l’album Ainsi soit Je…, n’est autre qu’un petit chez d’œuvre cinématographique dans l’histoire Farmer/ Boutonnat !

En effet, ce single sorti le 12 Septembre 1988 restera l’un des meilleurs clips de Mylène Farmer avec Libertine ! Mais on parle de Libertine 2 là, non ?

Le clip de Pourvu qu’elles soient douces sera réalisé par Laurent Boutonnat en Août 1988. Huit jours de tournage seront ainsi nécessaires à l’élaboration de ce court métrage succédant au sulfureux clip "Libertine". C’est la première fois que l’artiste proposera la suite d’un clip ! Celui-ci sera tourné dans la forêt de Rambouillet ; il aura une durée de 17 min 52 et sera très longtemps le clip le plus long qu’un artiste ait proposé et le plus onéreux avec un budget d’environ 600.000 euros. Pas moins de 600 figurants et 50 techniciens seront présents pour l’élaboration de ce clip.

Pour l’histoire : Premières images : flash back sur le dénouement du clip Libertine et hop on continue ! Plantons le décor, ou l’histoire…Nous sommes en pleine guerre de Sept ans, des officiers Britanniques sont en France bien qu’ils n’en sachent rien jusqu’à la découverte du corps de Mylène, oups de Libertine ! Bref, il serait trop long de résumer ce court métrage, mais le scénario est là, Mylène Farmer aussi et pour le plus grand bonheur des petits coquins, elle apparaitra dans son plus simple élément ou pour être plus familier, osons dire "Les fesses à l’air" Pourvu qu’’elles soient douces… Idée pour le moins très originale d’évoquer le thème de la chanson, une ode à la sodomie, ainsi ! Notamment, une histoire d’amour brève entre le capitaine Britannique et "Libertine", personnage principal de ce clip.

Et le casting dans tout ça ? Sophie Tellier en rivale de Libertine, Yann Babilee dans le rôle du Capitaine Britannique seront ainsi les personnages forts du clip.

Pourvu qu’elles soient douces sera diffusé pour la première fois le 6 Octobre 1988 à l’UGC Normandie des Champs Elysées.

Un clip incontournable ! On aurait tant aimé un Libertine 3…


Fiche technique
Réalisateur : Laurent Boutonnat
Budget : environ 250 000 €
Tournage : La forêt de Rambouillet (Yvelines)
Durée : 17'52